Le Chemin en images

Découvrez en images et en quelques minutes dans cette vidéo tout ce que vous devez savoir à propos de cet outil pédagogique :

  • quel était le constat de départ ?
  • quel est le but de la création du support ?
  • en quoi est-il unique et innovant ?
Cliquez ici : Vidéo présentant l'outil pédagogique sur le Chemin de la première fois

Un support pédagogique clé en main

Sur le chemin de la première fois a été pensé pour les professionnels et comporte :

  • le manuel d’utilisation
  • les visuels à poser au sol pour une animation par module ou complète
  • les objets « activateurs de mémorisation »
  • les 100 cartes « confidences et conversations »
  • un outil pédagogique d’évaluation des séances

Un outil né sur le terrain

Sur le Chemin de la première fois … à toutes les autres fois a vu le jour en 2008 dans sa première version.

Cet outil pédagogique est le fruit de centaines d’heures au contact des jeunes et de leurs parents, des infirmières, du corps enseignant ou encadrant, des intervenants.

Il a été élaboré dans un dialogue constant avec les parties prenantes de l’éducation sexuelle et affective des jeunes publics et en fonction des réactions des jeunes eux-mêmes.

Laisser leur place aux émotions pour une meilleure mémorisation !

Les émotions jouent un rôle majeur dans la mémorisation d’informations.

Le support pédagogique replace la sexualité dans sa dimension affective et émotionnelle, renoue les liens parfois flous entre l’amour et ses conséquences possibles sur la vie des adolescents au collège.

Désir, amour, première fois sont abordés avec pudeur et sans tabou pour aborder ensuite les informations de prévention.

 

Restez informé-es !

Soyez toujours au courant des nouveautés concernant l’outil pédagogique  !

 

Sur le Chemin de la première fois à toutes les autres fois est un support pédagogique destiné à l'éducation à la sexualité et à la vie affective pour les collégiens et lycéens, dans le cadre de sessions encadrées par des professionnels. Il a été créé par une conseillère conjugale après des années d'expérience en centre de planification ainsi que dans les classes, au contact des infirmières scolaires et du personnel de l'Éducation Nationale. Son utilisation porte d'ores et déjà ses fruits dans le secteur test : meilleure responsabilisation des jeunes dans la prise en charge de leur sexualité, diminution remarquable des grossesses non désirées, prise de conscience des garçons, hausse des tests de dépistages des IST.
Pourquoi choisir sur le Chemin de la première fois ?

Comprendre le réel

Le jeune public a beaucoup d’informations à portée de main. Pourtant il ne fait pas le lien entre la « vraie vie » et la théorie. Le Chemin les aide à réaliser les conséquences concrètes que peuvent avoir leurs actions lors de relation de courte ou de longue durée avec ou sans sentiment amoureux.

Donner la parole aux jeunes

L’outil pédagogique vise à libérer la parole des collégiens et lycéens. Il leur donne l’opportunité de poser leurs questions à l’oral en public ou anonymement par écrit pour recevoir les informations qui leurs sont réellement utiles, au moment où ils en ont ou auront besoin ! S’intéresser aux adolescents pour ce qu’ils sont, pour ce qu’ils vivent est le plus sûr moyen d’établir des éléments de réponse concrets donc efficaces.

Un support pédagogique non clivant

Les visuels, les questions, les conversations ont été créées pour inclure avec bienveillance toutes les orientations sexuelles, les âges, les religions, les choix de vie dont celui de ne pas entrer dans la sexualité. Cette pédagogie non clivée inclut les prises de risques sous alcool et/ou drogue : aucun jugement n’est émis sur les styles de vie ou sur les comportements du jeune public. La prise en compte par les adultes animateurs de nombreuses possibilité se pose comme acceptation des choix des jeunes et dé-stigmatise les choix minoritaires.

Aller au rythme des ados

Le Chemin de la première fois accompagne pas à pas les jeunes en fonction de leur âge. L’outil peut être utilisé pour les plus jeunes pour un focus pédagogique dès la classe de 5ème pour aborder les premiers sentiments amoureux, les moyens de communication, le respect de soi et de l’autre dans l’utilisation des réseaux sociaux. Pour les classes de 4ème et de 3ème, des outils d’animation réactivent la mémorisation des informations transmises. L’outil peut être utilisé dans son intégralité ou par module en fonction des objectifs de prévention et des questionnements des jeunes.

Des professionnels ont testé l'outil : leurs témoignages

Dr Romano, Secrétaire générale de l’AFPSSU, médecin conseiller technique du ministère de l’Éducation Nationale honoraire

Un médecin s'engage

L’éducation à la sexualité est un sujet très délicat à aborder avec les élèves et ayant été sur le terrain pendant plus de 20 ans avant d’exercer des fonctions de médecin conseiller technique, je n’ai pas oublié la difficulté des interventions dans les classes.  On touche à l’intime et il faut avoir l’approche de Brigitte Boutrou pour pouvoir aider les adolescents à apprendre à se connaître, découvrir leur corps et le corps de l’autre, exprimer leurs sentiments sans ricanements ni honte.
L’outil que Madame Brigitte Boutrou  est exceptionnel à ce titre, il est très innovant car elle a su trouver les pistes pour capter l’attention de jeunes et répondre à leurs besoins et à leurs attentes. Son interactivité permet une réelle dynamique de groupe tout en ne canalisant pas  les jeunes dans un format normatif.
Cet outil répond totalement aux objectifs de cette démarche éducative : L’estime de soi, le respect de l’autre, l’acceptation des différences, la compréhension et le respect de la loi, la responsabilité individuelle et collective.
Il répond aux critères essentiels :
– apporter aux élèves des informations objectives et des connaissances scientifiques ;
– permettre une meilleure perception des risques – grossesses précoces, infections sexuellement transmissibles, sida  – favoriser des comportements de prévention ;
– informer sur les ressources d’information, d’aide et de soutien dans et à l’extérieur de l’établissement.
Et surtout il a une dimension éthique affective et humaine  en accompagnant la réflexion des élèves sur le respect mutuel, le rapport à l’autre, les règles de vie en commun, le sens et le respect de la loi et en développant leur esprit critique et en leur permettant de pouvoir dire non.
Nous espérons vraiment que cet outil sera retenu par les professionnels car il est franchement innovant.

Mme B, IDE dans un collège de Tours

Un test en province qui enthousiasme une infirmière

Formidable idée que cette méthode visuelle pour aborder un thème aussi délicat parfois même tabou, il fallait y penser!

Ses atouts majeurs pour moi : le développement des compétences psycho-sociales et l’estime de soi.

On parle de sentiment, d’émotions et l’idée du parcours de vie, ‘’du chemin de la  première fois à toutes les autres fois’’ me plaisent énormément.

Tous les thèmes sont abordés simplement grâce aux descriptifs visuels précis, pédagogiques.

Les adolescents sont acteurs, s’approprient l’outil et sont amenés à se projeter dans une sexualité responsable.

Je suis conquise à la fois par le fond et la forme!

M. C, principal du collège de la Guyonnerie

Un principal de collège convaincu

Au regard des interventions que vous avez faites dans l’établissement, sur le sujet de la prévention affective de l’adolescent, nous pouvons affirmer qu’une grande satisfaction est exprimée de la part de nos élèves, et de la part de nos collaborateurs enseignants, et de nos personnels de santé.

Mme Q, infirmière au centre de planification familiale des Ulis (91)

Aux Ulis, des garçons qui se sentent plus concernés, des filles mieux informées.

J’ai particulièrement été séduite par la dynamique de cette présentation très riche, qui est à la fois drôle, ludique,  surprenante et interactive,  tout en restant toujours à la portée de tous.

Aucun sujet n’est oublié. Chacun des adolescents peut se reconnaître quelque soit sa culture, ses convictions religieuses, son orientation sexuelle, et quelque soit le moment où il se situe dans sa vie affective. Elle s’adresse à tous.

En tant qu’infirmière dans le centre de planification et d’éducation familiale sur ce secteur,  je ressens des retombées positives, remarque un comportement responsable des jeunes que nous sommes amenés à recevoir, tout simplement une continuité de cette dynamique insufflée lors de ces interventions.

Les garçons semblent se sentir plus concernés par la contraception et les IST. Ils sont de plus en plus nombreux à consulter dans le centre.

Les filles sont mieux informées et se prennent bien en charge lorsqu’il s’agit de mettre en place une première contraception.

Mme L, infirmière scolaire dans l’académie d’Orléans-Tours

Le test avec les professionnels de province est concluant !

Toutes les séances d’éducation à la vie affective et à la sexualité auxquelles j’ai pu participer répondaient aux questions des élèves sans faire systématiquement appel à l’imaginaire.
Le projet de Mme Boutrou ne prend pas la forme d’un discours ni même d’un cours sur la sexualité mais représente un temps et un espace de dialogue et de débats qui permettent aux adolescents de susciter leur réflexion, de s’exprimer sur leur futur ou actuel « parcours de vie » amoureuse. Le visuel du projet favorise la mémorisation des messages clés de « leur chemin de vie ». (…)

En réalisant ce travail, Mme Boutrou apporte aux professionnels de santé un véritable outil de prévention qui par une approche ludique et originale aborde les questions essentielles et parvient à solliciter l’implication active des élèves. Les messages de prévention ne sont pas vus seulement du côté des risques mais plutôt sur  un « parcours de vie ».

Mme B, infirmière au lycée de l’Essouriau (91)

Au lycée, les ados se souviennent des séances de la 4ème !

Les comportements [des élèves en seconde qui avaient suivi des séances avec Brigitte Boutrou en 4ème] ont changé, ils se souvenaient de l’outil utilisé par Mme Boutrou en 4°. Nous pouvions introduire [en seconde] d’autres informations primordiales (dont le dépistage IST). Le plus simple, c’était de les faire au niveau des classes sous forme « d’info flash »  dès le début du mois de septembre.

Quant à moi, je n’ai qu’à me féliciter de ce partenariat [avec le centre de planification du Bosquet]. Il est très important de faire ces rappels au lycée. Le nombre de grossesses non désirées a été divisé par 4. De plus en plus de jeunes couples se rendent ensemble au centre de planification, les garçons n’hésitent pas à me demander les modalités pour le dépistage IST., pour la prise de contraception de leur amie. Il y a une prise de conscience et un investissement des garçons depuis 2, 3 ans, c’est un réel progrès.

Mme B, infirmière au collège de la Guyonnerie de Bure-sur-Yvette

Une infirmière qui constate que les garçons prennent conscience de leur responsabilité dans la contraception.

(…) [Les jeunes] sont très réceptifs au visuel, les images restent plus à l’esprit et cela permet de continuer le travail avec eux au fur et à mesure de leur découverte. La parole est libérée et surtout le lien est crée, il suffit de leur rappeler les images et les informations leur reviennent rapidement en tête.

En majorité, ils retiennent bien que garçons ET filles ont accès au centre de planification, les responsabilités sont partagées et le dialogue primordial entre eux. Ils ont conscience que la contraception et le préservatif vont de pair et ne concernent pas seulement l’un ou l’autre mais les deux et surtout qu’on en parle avant la première fois.
J’ai remarqué que les garçons se sentent plus concernés et plus à l’aise, plus impliqués dans la relation et en parlent plus facilement, également dans la demande de renseignements ou d’accompagnement de leur partenaire.

Je ne me verrais pas revenir en arrière et faire cette intervention sans cet outil, cela permet de nouer des relations plus constructives et un vrai dialogue.

Mme B – Infirmière dans un collège du 91

Une infirmière dans un collège en région parisienne

Je suis infirmière au collège des *** à **** et cela fait trois ans que je participe aux actions « Vie affective et sexualité » auprès des élèves de 4ème. (…) Les notions de respect est mise au premier plan, ce qui rassure d’emblée les élèves un peu « beaucoup » mal à l’aise sur le sujet de la sexualité. Le support visuel pensé par Brigitte, modelé sur plusieurs années d’expérience de terrain est un support éducatif vivant, ludique, accessible et donc très accrocheur pour des adolescents. Il permet à travers tout un tas de symboles visuels une réflexion de groupe qui les amène progressivement à une réflexion plus personnelle sur ce thème. Le visuel renforce les notions de sensibilité, romantisme, douceur qui sont si importantes à privilégier dans sa relation à l’autre. Cette intervention marque positivement les élèves qui viennent m’en reparler régulièrement et le support visuel est toujours présent dans leur discours.

Mme L, principale adjointe du collège de la Guyonnerie (91)

Facile à mettre en oeuvre, cet outil séduit le personnel et les élèves.

Cet ouvrage destiné aux intervenants en milieu scolaire est formidable car il est visuel, simple et intéressant du début à la fin, il est captivant. Il est facile à mettre en place.
Je pense en effet que votre manuel constituera un outil indispensable pour le personnel en charge d’intervenir dans les collèges sur tout le territoire national.
Nous avons un très bon retour dans tout le collège tant du personnel et notamment de notre infirmière que des élèves, donc je donnerai de mon point de vue un avis très favorable à la publication et à la diffusion de cette mallette auprès des intervenants en milieu scolaire dans le cadre de la prévention de la vie affective et sexuelle des adolescents.

Mme J, ancienne professeure de Sciences et Vie de la Terre, qui assiste Brigitte Boutrou dans ses séances.

Une ancienne professeure convaincue de la complémentarité de l'outil avec les cours de biologie classaque.

J’estime que ces séances sont indispensables pour compléter les cours de Sciences et Vie de la Terre qui se limitent à une approche anatomique et physiologique de la reproduction. Nous présentons également les différents moyens de contraception mais nous n’avons jamais le temps d’aborder le côté psychologique ni même toutes les conséquences de cette reproduction.

C’est pourquoi le travail de Madame Boutrou est indispensable en aidant les élèves à se projeter dans  leur future sexualité à venir et à repérer les indices qui conduisent vers  une toute première fois avec un partenaire.

Avec ce visuel, les élèves découvrent aussi les différentes prises de risques et leurs conséquences; il fixe plus efficacement leur esprit. A la fin de chaque séances les élèves, même les plus timides, n’ont plus du tout le même comportement. Ils aimeraient poursuivre cet entretien et surtout ils repartent rassurés car ils ont des clés pour aborder leur vie affective et sexuelle plus sereinement.

Mme D, infirmière au collège A.Fournier d’Orsay (91)

Les résultats concrêts de l'outil sur le comportement des adolescents en matière de prévention.

(…) j’ai pu noter une nette évolution du comportement des élèves de 4ème et 3ème après cette intervention (…) :

  • Les élèves redoublants ont préféré la séance de cette année ; le contenu leur a semblé plus explicite [que celui des séances animées sans cet outil les années précédentes].
  • Les filles sont venues à l’infirmerie me voir non pas pour une contraception d’urgence mais pour prendre rendez-vous au centre de planification afin de mettre en place une contraception en précisant que le visuel les avait aidé à comprendre l’importance d’agir en amont.
  • Les garçons sont venus soit demander des préservatifs soit prendre des renseignements plus précis pour leur petite amie (ce qu’ils ne faisaient pas les années précédentes) expliquant que le déroulement du visuel au sol était plus « parlant ».
Logo de l'Association Française de Promotion de la Santé dans l’environnement Scolaire et Universitaire
Tours : ville "test" en province
Logo de l'académie de Versailles où a été testé avec succès l'outil pédagogique "Sur le chemin de la première fois"
Témoignage d'une infirmière du CPEF des Ulis
Tours : ville de province où a été lu le manuel d'utilisation de l'outil.
Lycée des Ulis où ont été menées des séances d'éducation à la sexualité grâce à l'outil "Sur le chemin de la première fois"
Bure sur Yvette, ville où a été testé l'outil et où il a été validé.
Témoignage d'une infirmière en collège sur l'outil pédagogique mis au point par Brigitte Boutrou
Photographie du bâtiment du collège de la Guyonnerie (académie de Versailles)
Témoignage d'une ancienne professeures de SVT qui garde l'anonymat
Photo du collège Alain Fournier à Orsay où le comportement des élèves a posiotivement évolué après l'utilisation de l'outil pédagogique "Sur le Chemin de la première fois"

Le chemin en image

A propos...

Kit complet
Mallette de transport, manuel, cartes, etc.
250TTC
Pratique et complet, ce kit de l'outil pédagogique sur le Chemin de la première fois à toutes les autres fois vous permet, une fois le manuel lu, de mener en solo des interventions dans les classes et auprès des jeunes

sur le Chemin de la première fois à toutes les autres fois est actuellement disponible exclusivement en précommande

Voir les articles déjà postés

Le kit du support pédagogique "sur le Chemin de la première fois à toutes les autres fois" contient un livret d'accompagnement à destination des professionnels qui animeront les séances d'éducation et de prévention.

Un support pédagogique pour l’éducation sexuelle et affective

Il permet aux professionnels de se concentrer sur la raison d'être de leurs séances pédagogiques : donner les bonnes informations. Support testé dans des classes, il active la mémorisation et engage le dialogue.
le kit complet de l'outil pédagogique pour les séances d'éducation à la sexualité auprès des adolescents

Un outil de qualité, pensé et réfléchi sur le terrain.

Le Chemin de la première fois a été créé pour répondre aux besoins d'une animatrice face aux jeunes. Cet outil pédagogique né sur le terrain, a été créé par des professionnels français sous la supervision de Brigitte pour garantir une qualité excellente dans le fond et de forme.